On arrive à Sigoulès par les sentiers de l’éphémère

du 21 au 24 Novembre 2012

Des spectacles tout public, pour les scolaires,  des ateliers de découverte et de pratique artistique  pour tous, théâtre,  cirque

Près de l’école de Sigoulès, sous notre tout nouveau chapiteau chauffé

En partenariat avec :

  • la Communauté de communes des coteaux de Sigoulès
  • la commune de Sigoulès,
  • la Région Aquitaine
  • le Conseil Général de la Dordogne
  • Le pays du grand Bergeracois
ici, une photo extraite d'Attack Bitume

Manon Guillemin et Christophe Haensel dans Attack Bitume

Au programme :

Mercredi 21 novembre :

ateliers de pratiques artistiques : théâtre-cirque (gratuits)

                         De 9h30 à 10h15 : atelier théâtre pour les 3-6 ans

                         De 10h30 à 11h30 :  atelier théâtre pour les 7-12 ans

                         De 15h à 15h45 : atelier cirque  pour les 3-6 ans,

                         De 16h à 17h30 : atelier cirque pour les 7-11 ans

                         De 18h30 à 20h : atelier théâtre pour adulte

                        Il est recommandé de réserver.

 

Vendredi 23 Novembre :

20h30 : Attack Bitume par le théâtre de la Gargouille (mise en scène Gérard Guillemin)

Une des dernière création de la compagnie. C’est un spectacle original mêlant le cirque, le chant et le théâtre dans une mise en scène colorée et visuelle, le tout dans une ambiance musicale très tzigane. Un voyage poétique au pays des enfants de la balle.

Ce spectacle est tout public, dès 3 ans.

 

Samedi 24 Novembre :

 20h30 : Faut pas payer ! de Dario Fo, par le théâtre de la Gargouille (mise en scène Gérard Guillemin)

Cette comédie met en scène des ménagères en colère qui, armées d’audace et d’impatience, organisent des commandos dans les supermarchés et décident de l’auto réduction du coût du caddy, mais n’osent pas l’avouer à leur mari.
En Italie, la libération de la femme trouve ses limites devant l’autorité maritale. Rouerie de l’auteur qui use et abuse justement de ce trait légendaire pour en faire le ressort de la farce.
Puisqu’on ne peut avouer la rébellion féminine et domestique, il faut bien trouver un moyen de dissimuler les marchandises. Antonia ne manque pas d’à propos ni d’énergie, elle flanque tout sous le lit et au passage sous le manteau de Margherita, aussi effacée et muette qu’Antonia est exubérante et bavarde.
Ensuite, les situations burlesques et les quiproquos s’enchaînent au fur et à mesure qu’Antonia s’ingénie à justifier la brutale grossesse de Margherita.
Comme souvent, Dario Fo rend ici un bel hommage aux femmes. Quant aux hommes, mis en demeure de choisir entre les miettes d’un salariat précaire et une maigre aumône que dispense encore le système, ils préfèrent déserter la société de consommation et se réapproprier leur vie.

 

8 € une soirée et 10 € les deux                  

12- 16 ans : 5 € une soirée et 8 € les deux

Gratuit pour les – de 12 ans

Laisser une réponse

*



Tapez le code ci-dessus dans la zone CAPTCHA Code