Le Théâtre de la Gargouille à Bergerac

Amandine Borie Retrouvez nous sur Facebook

Connexion

Site web réalisé par Lionel Gibaudan

La Troupe

Qui sommes nous ?

Crée en 1978 par Christine Good et Gérard Guillemin, le Théâtre de la Gargouille propose plusieurs styles de théâtres, de la grande production historique servie par une mise en scène spectaculaire, comme en 2004, D’Artagnan et Cyrano jusqu’aux créations intimistes comme Zoo story en 2002, de la farce italienne jusqu’au théâtre de rue (Macadam Tonic) en passant par la chanson (El Rebel ou Y aura d’ la Zizique).

Le metteur en scène, Gérard Guillemin s’est nourri de ses précédentes collaboration avec Georges Lavaudant, Ariel Garcia Valdès, Catherine Daste en région Rhône-Alpes.

Plébiscitée par le public, tant en France qu’à l’étranger à l’occasion de tournées au Québec par exemple, la troupe de la Gargouille est restée volontairement implantée dans sa ville d’origine, Bergerac, dont elle est une fervente ambassadrice.

A l’heure où le spectaculaire prend souvent le pas sur la création, la Gargouille continue d’expérimenter de nouvelles pistes, loin des grands carrefours artistiques, comme le prouve un de ses spectacles qui mêle le théâtre, le cirque et le chant : Macadam Tonic, créé en 2006.


Historiques de nos spectacles

Notre compagnie a créé à ce jour  1 à 2 spectacles par an, parmi lesquels:

mise en scène de Gérard Guillemin

  • En 1982 : Bruant ou la Belle époque :  Théâtre – chant
  • En 1983 : La Mosheta de Ruzante : Comédie italienne
  • En 1984 : Cent ans de chansons françaises : Chanson
  • En 1985 : Gargouilli’s Circus : Théâtre – cirque – chant
  • En 1986 : 3 hommes dans un bateau de M. Wrozick : Théâtre de l’absurde
  • En 1989 : Les Cocardes de la liberté : Grande mise en scène
  • En 1990 : Demandez aux chansons : Chant – théâtre
  • En 1993 – 94 – 97 : Jacquou le Croquant : Grande mise en scène de plein air
  • En 1996 : 2 Cyrano à Bergerac : Son et lumière de plein air
  • En 1998 : Le souffle de la vallée :Spectacle joué sur l’eau
  • En 1999 : Notre Dame de Paris : Grande mise en scène de plein air
  • En 2000 : Jésus…fils de charpentier : Grande mise en scène de plein air
  • En 2001 : Y aura d’la Zizique : Chant
  • En 2002 : Le médecin malgré lui : Molière, farce
  • En 2003 : Les fourberies de Scapin : Molière, farce
  • En 2004-05 : D’Artagnan et Cyrano: Création inspirée du théâtre classique, en plein air.
  • En 2006 : El Rebel : chansons originales actuelles style jazz-rock-musette-manouche
  • En 2006 – 07 : Macadam Tonic : Théâtre-cirque-chant
  • En 2010 : Les Précieuses ridicules
  • En 2011 : Attack Bitume : Cirque et théâtre de rue
  • En 2012 : Faut pas payer ! : vaudeville militant de Dario Fo
  • En 2013 : En pleine mer : théâtre de l’absurde de Slawomir Mrozek

Notre action au fil du temps aura été principalement axée sur cet objectif : la correction des déséquilibres culturels sur le territoire, en privilégiant de jouer en dehors des sentiers battus, hors des circuits officiels, avec une structure autonome (exemple du camion scène, ou du chapiteau-yourte) qui nous permet de jouer dans des lieux insolites, innovants, en plein air, en tentant de mettre en réseau les différents partenaires.
Notre formule de tournée « Création Nomade », cet été et « Itinérance culturelle en pays du grand bergeracois » les années précédentes, soutenue par le service du développement rural de la région en est la meilleure illustration.
Quel est le meilleur moyen pour corriger les déséquilibres culturels et participer à la cohésion du territoire que d’aller au devant du public ?
Cette action participe à la démocratisation de l’accès à la culture.

L’autre objectif que nous nous sommes fixés se tourne en direction des jeunes.
Les sensibiliser pour développer leur formation de spectateur, leur offrir un meilleur accès à la culture, aiguiser leur esprit critique pour leur garantir une meilleure insertion sociale.
Le constat est donc bien que l’art est un élément clé de toute forme d’éducation.

D’ailleurs, cela fait bientôt 10 ans que nous travaillons avec l’ensemble des LEP du bergeracois.  En collaboration étroite avec l’équipe éducative (professeurs de français-histoire , d’arts plastiques, CPE) nous travaillons soit sous la forme de modules de découverte des métiers du spectacle, soit dans le cadre de la participation à un festival (festival des lycéens de la Teste, rencontres théâtrales de l’association Arthéphage à Lalinde, ou en 2008 créations des 1ère rencontres théâtrales des lycées professionnels du bergeracois…)
Nous gérons aussi 4 ateliers hebdomadaires de théâtre et de chansons pour les enfants et les adolescents.
Pour l’ensemble de ces actions auprès des jeunes nous avons obtenu en 2006, l’agrément DDJS.

Pour atteindre ces deux objectifs, il est nécessaire de tisser un maillage serré d’organisations culturelles de référence sur l’ensemble du territoire.
Mais ce maillage ne peut exister que si ces compagnies reçoivent un soutien financier
De plus nous ne pouvons être légitimes dans notre action d’éducation que si d’autre part nous travaillons à  une création artistique riche, originale et de qualité.

Accueil Blog